Né en 1936, le 22 septembre, il pratique dès le plus jeune âge le Wu Shu et notamment le Xing Yiquan jusqu'à sa rencontre avec le Taiji vers 18 ans.
A la fin des années 60, en pleine révolution culturelle il rencontre son maître de style Chen, Tian Xiuchen (1917-1984) disciple du célèbre Chen Fake (1887-1957) lequel enseigna le Taiji Quan de la famille Chen à partir de 1928 et ce jusqu'à sa disparition dans la capitale Beijing. Maître Ding Dahong devient disciple de Tian Xiuchen et apprend de lui avant que les camps de travail sous Mao Zetong ruinent totalement sa santé. Il enseignera malgrè tout jusqu'au dernier moment son art et notamment à ses neveux , Tian Qiutian, Tian Qiu Mao et Tian Qiuxin.
En 2005 une de ses disciple, maître Yu Xiuzhi, résidant à Qingdao dans la province du Shangdong, dont son fils fait des études à Toulouse, en France et apprend le Taiji Quan avec Jean-Jacques Galinier, lui demande s'il est intéressé pour venir en France le rencontrer et pourquoi pas l'enseigner. Après mûre réflexion et après avoir visionné les premiers DVD de Jean-Jacques Galinier dans le style Yang, il accepte.
La suite on la connaît puisque Jean-Jacques Galinier décide de suivre totalement son enseignement plus riche que ce qu'il savait déjà et devient son disciple officiel en Août 2006 à Hefei, lors d'une cérémonie dans laquelle une soixantaine de chinois venus de différentes régions ont été conviés à être témoins de cette transmission (Bai Shi Tie).

New com site

 

Abonnez vous

Inscrivez vous et vous recevrez uniquement de bonnes nouvelles !
Comme les informations sur nos événements et stages ainsi que nos articles sur les arts internes et externes (1 mail par mois).
 
 
 

Hébergement & stages